La Chandeleur : La fête des crêpes ?

La Chandeleur : comment et pourquoi ?
La Chandeleur est une fête de tradition chrétienne qui se célèbre le 2 février chaque année, que ce soit une année bissextile ou non, la date ne varie jamais. On compte 40 jours après la date de Noël, le 25 décembre, soit le jour de la naissance du Christ selon l'église. La chandeleur correspond à la Présentation de Jésus au Temple de Jérusalem.

La Chandeleur est aussi appelée fêtes des chandelles. C'est une fête qui met à l'honneur la lumière sous toutes ses formes, tant celle du jour, que celle des bougies, que la lumière de la grâce divine.

La Chandeleur : Comment la célèbre-t-on ?
La Chandeleur est bien évidemment connue pour les crêpes qui se dégustent dans tous les foyers français. Il est d'usage de retourner une crêpe en la faisant sauter dans la poêle avec une pièce, à l'origine un Louis d'or, dans la main gauche. Si la crêpe retombe impeccablement plate dans la poêle, alors c'est une signe de prospérité financière pour l'année à venir.

Il était aussi de coutume de placer la première crêpe repliée sur une pièce de monnaie au-dessus de l'armoire de la maison pour attirer la bonne fortune et les récoltes abondantes sur la maison. On jetait alors la crêpe de l'année précédente et donnait la pièce à un mendiant ou un nécessiteux.

La crêpe de par sa forme et sa couleur blonde serait censée représenter le soleil, l'allongement des journée conduisant au printemps. Il est dit aussi sans que cela ne soit prouvé, que le pape Gélase 1er distribuait des biscuits aux pèlerins de Rome à cette même date au Vème siècle.

Bien que la Chandeleur soit une fête religieuse, ces traditions ont fait leur place dans toutes les familles françaises gourmandes en ce 2 février. Cependant, les chrétiens qui se rendent à l'église pour célébrer la Présentation de l'enfant Jésus au Temple par Marie à Jérusalem, et portent des bougies ou des cierges qui seront bénis. Il faudra ensuite les ramener chez soi et les déposer allumés sur le bord des fenêtres. C'est aussi la date où l'on range la crèche.

La Chandeleur : des origines chrétiennes ?
La Chandeleur est donc la célébration chrétienne de la Présentation de l'enfant Jésus au Temple de Jérusalem par Marie. Cet épisode biblique est rapporté par Luc dans son évangile.
La présentation des enfants au Temple faisait partie des actions obligatoires dans la foi juive à laquelle appartenaient Marie, Joseph et bien sûr l'enfant Jésus. Cette prescription hébraïque stipulait donc que chaque premier-né mâle devait être consacré au Seigneur. Il s'agit d'un rite de purification. La naissance de l'enfant doit être rachetée, échangée contre le sacrifice d'un animal : deux tourterelles ou deux colombes. Ce texte et notamment le sacrifice des animaux est controversés par les exégètes. la purification serait celle de Marie devenue mère et non celle de l'enfant.

En arrivant dans le Temple, Marie qui porte son enfant Jésus et Joseph sont interpellées par deux personnages prophétiques : Syméon et Anne.

Syméon ne mourrait pas tant qu'il n'aurait pas connu le Messie. Poussé par l'Esprit Saint vers le Temple, il voit Jésus le prend dans ses bras et le bénit. Il dit à Dieu que maintenant il peut quitter ce monde et mourir. Il révèle à Marie et Joseph que Jésus est la lumière qui éclairera les nations païennes et les peuples d'Israël.

Anne, une vielle femme veuve extrêmement pieuse louera l'enfant en le voyant et parlera de cette scène et de l'enfant à toutes les personnes qu'elle rencontrera par la suite.

La Chandeleur : des origines païennes ?
La fête de la Chandeleur puise vraisemblablement ses racines dans les fêtes païennes comme c'est souvent le cas pour de nombreuses fêtes qui ont étaient remplacées par des célébrations religieuses. L'église chrétienne de Rome a procédé ainsi à de multiples reprises afin de substituer petit à petit les rites en place par des rites chrétiens.

Le mois de février était le moment de nombreuses célébrations :

Les celtes célébraient Brigit, déesse de la fertilité et de la purification, le 1er février. Les paysans parcouraient les champs avec avec des flambeaux avant les semailles pour purifier la terre. D'ailleurs, la Ste Brigitte sera instituée le 1er février par l'église catholique.

Un parallèle serait aussi à établir entre la Chandeleur et les fêtes de l'ours qui sont célébrées encore dans les Pyrénées-Orientales. Il s'agit de célébrer le retour de la vigueur et de la fécondité par la sortie de l'ours de son hivernage. Là encore, on pourra également constater que ce jour-là se fête également la St Ours d'Aoste et la St Blaise. St Blaise est aussi associé aux chandelles qui lui avaient été apportées lorsqu'il était en prison pour ses croyances.

Dans la Rome antique, on célébrait les fêtes des Lupercales au pied du mont palatin en allant à travers les rues avec des bâtons enflammés. Ces fêtes étaient l'occasion de louer Faunus (le Pan grec) qui représentaient la fécondité.

On fêtait aussi la festa candelarum, la lumière ramenée sur la Terre par la déesse Perséphone enlevée aux enfers ténébreuses par Hadès, le dieu des enfers. Sa mère Déméter (déesse du blé entre autre) avait obtenu de lui que sa fille revienne sur Terre les deux tiers de l'année en ramenant sa lumière dans notre monde.

Il est aussi pertinent de signaler que le mot lui-même de février vient du latin "februare", verbe signifiant purifier, on peut aussi rapprocher ce mot du terme fièvre, qui cause une forte transpiration est censée purifier le corps.

En effet, toutes ces fêtes et la Chandeleur elle-même portent toutes ces mêmes idées de purification, renouveau et de retour dans la lumière.

Et pour finir, voici une délicieuse recette de crêpes !
​​​​​​​

A réaliser où vous voulez et quand vous voulez !

Sources :
https://fetes.toutcomment.com/article/qu-est-ce-que-la-chandeleur-origines-histoire-et-traditions-13460.html
https://www.regal.fr/recettes/desserts/pate-a-crepes-12766


Bon appétit !