Nos conseils pour réussir le DELF et le DALF

Nos conseils pour réussir le DELF et le DALF
10/11/2016, rédigé par Accent Français

Il est important de valoriser votre apprentissage d'une langue étrangère. Pour le français il existe « Le DELF, (Diplôme d'Etudes en Langue Française) et le DALF (Diplôme Approfondi de Langue Française) délivrés par le Ministère français de l'Education Nationale.
Ces diplômes sont valables à vie, et vous permettent de valider officiellement votre apprentissage de la langue française.

Le DELF et le DALF peuvent vous permettre d'étudier, de travailler et d'immigrer dans un pays francophone. »  www.delfdalf.fr

 

CONSEILS AVANT L'EXAMEN                                                           

- Détendez-vous, dormez bien ! :-)
- Prenez bien connaissance du contenu et de la durée des épreuves. Il est très important d’avoir une idée globale des conditions de passation de l’examen. C’est toujours rassurant de savoir où on va ! Il faut donc se poser les questions importantes :

 

  1. Quelles sont les épreuves ? Il y en a combien ?

Quel que soit le niveau (A1, A2, B1, B2 pour le DELF ou C1 et C2 pour le DALF), chaque examen se compose de quatre épreuves :

 

Compréhension orale : On écoute des documents sonores (annonces dans les magasins, émissions de radio…)

 

Compréhension écrite : On lit un ou plusieurs textes et on répond à des questions sur ces textes, et seulement sur ces textes. Ce sont des questions ouvertes ou des questions fermées, ou des QCM, questions à choix multiples.

 

Production écrite : On écrit un texte personnel (une carte postale, une lettre, un article, un essai argumenté…)

 

Production orale : On parle, on se présente, on fait un exposé pour présenter un document, on fait un dialogue, des questions-réponses avec l’examinateur.

 

  1. Comment est notée chaque épreuve ? Sur combien de points ?

La note totale est sur 100 points. Chaque épreuve est donc notée sur 25 points. Si on a moins de 5 sur 25 à une épreuve, on est éliminé. Il est donc inutile d’essayer d’avoir tous les points sur une seule épreuve ! Se dire « Je vais préparer seulement l’écrit et pas l’oral » est une mauvaise idée
Les quatre parties, à l’oral et à l’écrit, sont aussi importantes.

 

  1. Combien de temps ? Il est très important de connaître la durée de chaque partie pour bien gérer son temps. On a toujours le temps, mais il faut s’organiser un peu.

 

CONSEILS PENDANT L'EXAMEN

 

1. Pour les quatre épreuves, on lit bien les consignes, plusieurs fois.
Avoir une mauvaise note parce qu’on a mal compris ce qui est demandé ? Nooon :-(

 

2. Compréhension orale et compréhension écrite : Après avoir lu les questions, on identifie le document. C’est quoi ?  Une émission de radio, une interview, une annonce dans un magasin…

 

3. Si vous ne comprenez pas tous les mots du document que vous écoutez ou que vous lisez, ce n’est pas grave, il faut comprendre le contexte général, la situation.

 

4. Si vous ne comprenez pas une question, ce n’est pas grave, passez à la suivante, ne perdez pas de temps !

La réponse est toujours dans le document, ne la cherchez pas ailleurs…

Faites attention aux questions à choix multiples. Parfois, il y a une seule réponse possible, et parfois plusieurs !

 

5. Production écrite : Respectez bien la consigne. Par exemple, si on vous demande d’écrire une lettre formelle au maire de votre ville, n’utilisez pas « tu » ! ;-)

Production orale : Si vous ne comprenez pas une question de l’examinateur, pas de panique ! N’hésitez pas à lui demander de répéter ou de parler plus lentement. Ce sont des personnes compréhensives, pas des machines…

 

6. Si vous cherchez un mot, pas de stress ! Prenez le temps de chercher le mot qui vous manque ou de transformer la phrase que vous vouliez faire. Parfois, même dans sa langue natale, on doit réfléchir pour trouver le bon mot :-)

 

7. Pour toutes les épreuves, à l’oral comme à l’écrit,  le plus important : FAITES DES PHRASES SIMPLES ! Ne prenez pas de risques. Il vaut mieux 3 phrases courtes et correctes qu’une seule phrase longue, très compliquée qu’on ne comprend pas.

N’oubliez pas que les professeurs corrigent beaucoup de copies, et rencontrent beaucoup de candidats, il faut leur faciliter le travail et ne pas les stresser :-)

 

APRES L'EXAMEN

On se calme... vous avez fait de votre mieux, allez vous détendre avec des amis !

 

Et pour mieux préparer votre examen DELF ou DALF, rejoignez-nous: Accent Français - Montpellier

 

 

 



Retour au blog


Partager cet article

Article précédent Article Suivant